Bases inattaquables…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

En lançant en Janvier 2014 dans les hauteurs de la Kozah le Fonds National de la Finance Inclusive, les pouvoirs publics de notre pays s’attendaient au bout de un an à lire un sentiment de soulagement  sur les visages des bénéficiaires de tout le pays. En parcourant les villes et campagnes de notre pays à la rencontre des bénéficiaires du fonds, l’impression qui se dégage au contact avec ces heureux bénéficiaires peut se résumer ainsi qu’il suit : ‘’Le crédit APSEF change ma vie !’’.

Dans un récent entretien, Prosper Houenou, Directeur Général du FNFI précise que l’inclusion financière qui est la finance inclusive en action a une dimension quasi spirituelle, eu égard aux nombreux témoignages des bénéficiaires de par le pays.

‘’Le fait de penser que l’homme, que tout homme, que tous les hommes (Hommes et Femmes) doivent avoir le droit à une pleine participation à la vie financière nationale, cela révèle quelque peu du divin’’, poursuit ce spécialiste de la microfinance.

Pour lui, le FNFI est l’instrument qui, chez nous au Togo, incarne cette forte vision des décideurs, et pour cette raison, les bases techniques du fonds doivent rester inattaquables.

Et pour que les bases techniques restent inattaquables, le FNFI s’emploie au quotidien à travers le professionnalisme de toute l’équipe mais aussi et surtout à travers la qualité technique de ses documents de gestion.

Pour cette année, le FNFI compte relever deux nouveaux grands défis, notamment l’inclusion financière des agriculteurs et des jeunes à travers le lancement de deux produits spécifiques et adaptés à ces cibles.

Deux nouveaux produits pour lesquels le fonds espère autant de résultats que le produit APSEF, qui au 31 Décembre dernier a fait plus de 330.000 bénéficiaires…

En photo, Prosper HOUENOU, Directeur Général FNFI

 

Kevin D.

Laissez vos commentaires