Da SILVERA Télé, Bénéficiaire des deux cycles du Produit

2006

Da SILVERA Télé, Bénéficiaire des deux cycles du Produit ‘’ Acces des Jeunes aux Services Financiers’’ (AJSEF) du Fonds National de la Finance Inclusive ( FNFI).

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique hebdomadaire ‘’Echos des bénéficiaires des Produits FNFI’’, votre quotidien Togo Matin s’intéresse encore une fois au Produit AJSEF du FNFI pour mettre sous les feux de la rampe les témoignages de Madame Da SILVERA Télé, heureuse bénéficiaire des deux cycles dudit produit. Reportage…

Lomé, quartier Bé Kpota, un atelier composite bien aménagé nous acceuille. Dans cet espace multifonnctionnel, on y retrouve non seulement un atelier de coiffure, mais aussi un espace de soins de manicure, péducure, épilation en passant par les soins de visage et du corps, la vente des produits cosmétiques et capilaires ainsi que la vente des sacs. La détentrice de cet atelier, Da SILVERA Télé est bénéficiaire des deux cycles du Produit AJSEF.

‘’A l’origine, j’ai fait une formation en coiffure. J’ai fini depuis quelques années et j’ai réussi avec mes économies que j’avais à ouvrir un tout petit atelier où  je donnais quelques prestations en coiffure. Mais avec le temps et avec le nombre sans cesse croissant de clientes que j’avais de jour en jours, il me fallait avoir recours  à d’autres sources de financement extérieures pour pouvoir diversifier mes activités. J’avais déja des connaissances sur le FNFI car j’avais écouté pluisieurs émissions sur ce domaine et j’avais mème déjà participé trois fois à des séanes de sensibilisation organisées par ECHOPPE TOGO, une Institution de Microfinance partenaire du FNFI. Une fois que j’ai éprouvé ce besoin, je me suis rapidement rendu auprès de ECHOPPE Togo pour leur notifier mon intention de vouloir suivre le processus de formation pour que je puisse étre intgrée dans la dynamqiue de l’inclusion fianciere. J’ai donc eu des compléments d’information et on m’a instruit que je devais former un groupe solidaire avec des personnes que je connais bien et dont je maitrise la capacité de remboursements des crédits.’’   

Afin  de permettre aux personnes de bonne foi désireuses de contracter un mirocrédit pour la consolidation de leurs activits génératrices de revenus, le FNFI a simplifié le processus d’octroi de crédit.

‘’ Une fois mon groupe solidaire formé, nous avons été mis en relation avec un Prestatire de Services Techniques qui a renforcé nos capacités en créations d’entreprises et en gestion de crédit. C’est apres cette formation que j’ai obtenu ma premiere tranche de crédit de 300.000 FCFA. Cette somme m’a permis de démarrer la diversification de mes activités avec des soins de manicure, péducure, épilation en passant par les soins de visage et du corps, la vente des produits cosmétiques et capilaires ainsi que la vente des sacs. Comme vous le voyez, j’ai assez de clientèles et j’arrive à tirer mon épingle du jeu. Mème après les remboursements, je dispose encore d’une grande marge de maneuvre pour pouvoir subvenir à mes besoins ainsi que ceux de ma famille.’’

Un premier crédit que Télé s’emploiera à rembourser au bout d’une année afin de pouvoir obtenir la seconde tranche de crédit. Notre interlocutrice a bien compris le message inculqué lors de la formation pré déblocage de crédit : un microcrédit doit se rembourser à temps et en montant.

‘’ Parceque j’ai bien remboursé le prmier cycle de crédit, et comme j’avais encore besoin de ressources financieres pour pouvoir consolider et diversifier mes activités, j’ai formulé une demande d’obtention du second cycle de crédit également d’un montant de 300.000 FCA. Une fois ce montant obtenu, je me suis doté de quelques kits d’outillage nécéssaire pour mes activités quotidiennees et j’ai acquis deux séchoires supplémentaires. J’ai mis toutes les chances de mon coté pour que mon atelier puisse etre une réfernce dans le quartier. Et vous le constatez vous-même que depuis que vous ètes là , j’ai assez de monde qui vient solliciter mes soins et services. Juste pour dire que la résuusite est au bout de l’éffort et chacun doit se battre pour gagner le pari de son devenir. ‘’

 

KD