Echos des bénéficiaires des Produits du FNFI

WhatsApp Image 2019-10-02 at 13.52.58

Dans ce nouveau numéro de ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, Togo Matin nous conduit dans la région des plateaux pour partager les témoignages de Monsieur Dodji AHOUN, Bénéficiaire du Produit Accès des Agriculteurs aux Services Financiers (AGRISEF). Plusieurs années après l’obtention de ce crédit adapté au monde agricole, Dodji nous confie que ses activités maraîchères ont pris une autre tournure. Reportage…

Atakpamé, Région des plateaux. Après une dizaine de minutes sur une piste bordée d’herbes géantes, dans le quartier Agbonou, nous arrivons sur une superficie cultivable de plus d’un hectare. Nous y rencontrons un groupe d’une dizaine de personnes acharnés à leurs activités quotidiennes. Dodji AHOUN, la trentaine, bénéficiaire du Produit AGRISEF est le propriétaire du champ.

‘’Je suis dans ma deuxième année où je bénéficie du Produit Accès des Agriculteurs aux Services Financiers (AGRISEF). De par le passé, j’étais obligé de travailler pour les autres car je n’avais pas assez de moyens pour pouvoir moi-même avoir une superficie et la mettre en valeur. Mais depuis que j’ai obtenu le crédit AGRISEF et comme vous le voyez vous-même, je suis maitre de mon activité et je prends mon destin en main.

Les affirmations de notre interlocuteur confirment bien l’étendue de ses superficies cultivables où nous apercevons des cultures de légumes, de tomate, de choux et de haricot verts…

‘’ Depuis que j’ai eu accès au Produit AGRISEF, personnellement en termes de retombées, je note un impact positif dans l’amélioration de mes conditions de travail ainsi que de nos conditions de vie, ma famille et moi. De par le passé, je n’avais pas de moyens pour me prendre en charge. Maintenant, peu importe le problème auquel je fais face, qu’il soit sanitaire ou alimentaire, ou relatif à la scolarité de mes enfants, quand je n’ai pas encore vendu les légumes, je peux au moins vendre les tomates ou les choux pour faire face à toutes mes difficultés. Je remercie donc l’Etat ainsi que le FNFI qui mettent tout en œuvre pour rapprocher les services financiers des groupes les plus vulnérables’’.

Notre agriculteur expérimenté n’ignore pas que la chaine de l’inclusion financière rime avec remboursement à temps du microcrédit. Et pour lui, pour peu qu’on soit de bonne foi, et que l’on ait bien assimilé la formation en gestion de crédit, la question de remboursement ne devrait plus se poser.

‘’ Personnellement, je me suis bien organisé et je n’éprouve pas de difficultés en ce qui concerne les remboursements de crédits. Je suis conscient que c’est un microcrédit et qu’il ne s’agit pas d’un don. Et les nombreuses campagnes d’information et de communication que font régulièrement le FNFI et les PSF partenaires contribuent à ce que nous remboursions dans les délais.’’

La finance pour tous, l’initiative a gagné déjà beaucoup de ménages et stimulé l’esprit d’entreprenariat dans plusieurs secteurs d’activités et les effets induits se mesurent positivement partout dans les cinq régions du pays. Les organisations paysannes, les chambres de métiers et les associations coopératives sont mises à contribution pour la pérennisation des effets positifs. Avec les nouveaux produits autres que les crédits, le FNFI devait augmenter le nombre de ses bénéficiaires. Avec les chantiers de l’éducation financière et du mobile Banking, plusieurs autres bénéficiaires rejoindront le portefeuille du FNFI.

KD