Echos des bénéficiaires des produits FNFI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Ce jour, c’est la ville d’Atakpamé dans la région des plateaux qui accueille la rubrique ‘’Echos des bénéficiaires des produits FNFI’’. Dans la ville aux sept collines, nous rencontrons madame KOHOGA Birénam, qui grâce à l’appui financier de 40.000 FCFA représentant la seconde tranche du crédit APSEF du FNFI   a permis à notre interlocutrice de se lancer dans la commercialisation de fruits, les bananes et les avocats notamment, commerce qui lui permet aujourd’hui de gagner le pari de son devenir… 

Atakpamé, région des plateaux. Sous les hangars qui font office d’étalage pour les commerçants qui exercent leurs activités génératrices de revenus depuis plusieurs années, KOHOGA Birénam occupe le hangar 8 depuis de nombreuses années déjà. Son commerce, elle l’a débuté depuis l’obtention du crédit APSEF, une première tranche de 30.000 FCFA, une seconde de 40.000 FCFA qui a permis à notre quarantenaire de se lancer dans la commercialisation de fruits, notamment les bananes et les avocats. Aujourd’hui c’est avec un sentiment de satisfaction d’avoir réussi à gagner le pari de son devenir qu’elle partage son expérience avec nous.

‘’ Une fois que j’ai obtenu successivement ces deux cycles de crédit, je me suis comme vous le voyez lancé dans la vente de fruits ici au carrefour Agbonou à Atakpamé. Comme vous pouvez vous l’imaginer, ici étant un carrefour commercial il n’ya point de difficultés à éprouver pour écouler nos produits. C’est ainsi que j’arrive très facilement à vendre mes produits, non seulement aux passagers qui vont dans les deux sens, vers le nord ou vers le sud, mais aussi aux natifs de la ville d’Atakpamé qui en majorité adorent les fruits.’’

Un commerce qui permet aujourd’hui à dame Birénam de se lancer dans la vie active et de tirer des revenus, il y a de cela deux ans elle ne pouvait pas imaginer le tournant positif que prendrait le cours de sa vie.

‘’ Désormais autonome, je mets toutes les chances de mon coté pour faire fructifier mon activité commerciale. J’ai pratiquement fini de solder ce second cycle de crédit et très bientôt dès que je serai rentrée en possession du troisième crédit, je compte diversifier mes activités avec la commercialisation des ananas et des bananes plantains. A terme, je souhaite vendre toutes les catégories de fruits pour offrir à mes clients une diversité de choix. Au stade actuel de mon activité génératrice de revenus, je peux dire que le FNFI m’a donné une capacité nouvelle de me prendre en charge et d’assumer les besoins élémentaires de ma famille.’’

Laissez vos commentaires