FNFI

Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI

1209

‘’ C’est avec assez de sourire et de joie que je peux aujourd’hui affirmer que grâce au FNFI je suis insérée dans le tissu du développement de mon pays.’’

AGAYI Tona, bénéficiaire Produit d’Accompagnement Spécial

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, votre Journal Togo Matin vous conduit à Lomé, notamment dans le quartier Agoe Logopé, pour mettre sous les feux de la rampe les témoignages de AGAYI Tona, qui après avoir obtenu les quatre cycles du crédit Accès des Pauvres aux Services Financiers peut aujourd’hui consolider son activité grâce au Produit d’Accompagnement Spécial du Fonds National de la Finance Inclusive. Retour sur le parcours de cette trentenaire qui aujourd’hui est heureuse d’être plus autonome.

Aujourd’hui nombreux sont les bénéficiaires qui grâce à leur motivation et détermination ont pu obtenir avec succès, les quatre cycles du crédit APSEF, les deux cycles de AJSEF ou encore les deux cycles du crédit agricole. Mais l’histoire ne peut pas s’arrêter en si bon chemin, d’autres produits ont été mis en route afin de pouvoir aider les bénéficiaires à pouvoir consolider leurs activités.

C’est le cas notamment de AGAYI Tona, qui a au cours des deux dernières années a bénéficié de APSEF 1, APSEF2, APSEF 3 puis APSEF 4 qui lui ont permis de démarrer une activité génératrice de revenus.

‘’ Une fois tous mes cycles de crédit soldés, j’avais besoin de passer à échelle mon activité avec une intention de diversification. Dans une ville où la mode vestimentaire a pris le dessus, je ne pouvais résister à la tentation. Depuis toujours j’avais toujours envie de pouvoir vendre de la friperie. J’avais besoin d’au moins 100.000 FCFA afin de pouvoir acheter deux ou trois ballots de premier choix pour pouvoir exposer pour la vente. Je me suis alors mise à explorer toutes les opportunités que j’avais pour pouvoir contracter un microcrédit. Après plusieurs tentatives sans succès, je suis allée demander conseils à mes agents de crédits à PADES Microfinance. C’est justement dans cette Institution de Microfinance Partenaire du FNFI dans la distribution des produits que j’ai été informée de la possibilité pour moi de pouvoir avoir accès au Produit d’Accompagnement Spécial qui pouvait justement me permettre de consolider mon activité, et par ricochet pouvoir accroitre mes revenus.’’.

Tona voit désormais une opportunité à saisir, très vite elle remplit avec succès toutes les formalités administratives indispensables avant le déblocage du crédit afin de pouvoir rentrer en possession de son précieux sésame qui lui permettrait de mettre en route son activité.

‘’ Apres toutes les étapes de formation, j’ai alors obtenu un crédit de 100.000 FCFA. Cette somme m’a permis de pouvoir acheter 3 ballots de premier choix comme vous le voyez, et que j’expose ici. Vous n’êtes pas sans savoir que Lomé ne résiste pas à la mode vestimentaire. C’est donc de manière assez normale que tout le monde veut être à la mode et être bien habillée. Vu que les choses ne sont pas chers, j’ai assez de clientèle. Je parviens à vendre une bonne quantité chaque jour. Je ne perds pas de vue que c’est un crédit que j’ai reçu et que je dois rembourser après une période donnée. Donc je mets toutes les chances de mon coté pour pouvoir honorer mes engagements vis-à-vis des remboursements. Car selon moi, plus je rembourse, non seulement je renforce mes chances de grandir dans la chaine de l’inclusion financière, mais aussi cela permet également à d’autres personnes de pouvoir avoir accès au crédit. C’est avec assez de sourire et de joie que je peux aujourd’hui affirmer que grâce au FNFI je suis insérée dans le tissu du développement de mon pays.’’

‘’ Nous ne pouvons pas laisser dans notre pays, les pauvres s’appauvrir davantage. Une des réponses que nous apportons, c’est justement la mise en place de ce Fonds ‘’, déclarait le Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé lors du lancement du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) à Kara en janvier 2014.

5 années après ce lancement, les milliers témoignages reçus confirment que la vie a changé de manière positive pour les bénéficiaires. En effet, les femmes sont plus autonomes économiquement et les jeunes sont mieux insérés sur le plan professionnel. Cette initiative a permis de rendre une certaine fierté à ces populations vulnérables grâce à leur capacité nouvelle à prendre soin de leurs familles, de l’éducation de leurs enfants et de leurs besoins fondamentaux.

KD

Fermer le menu