Kolani ou l’éleveur de volailles et producteur de soja grâce au FNFI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique quotidienne ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, votre Journal Togo Matin vous conduit à Dapaong dans la région des savanes pour partager avec vous les riches expériences d’un bénéficiaire des innombrables produits du FNFI. Grâce au crédit obtenu, l’heureux bénéficiaire est aujourd’hui épanoui et autonome grâce à son activité d’éleveur de volailles et de producteur de soja. Reportage…

Dapaong, région des savanes. Ici vit monsieur Kolani avec sa famille depuis plus de quarante ans. Cultivateur par essence, il a voulu lui aussi se prendre en charge en exerçant une activité qui lui permette de subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa famille. Voulant à tout prix avoir du financement pour faire décoller son activité, il entend parler par la suite du produit ‘’ Accès des Agriculteurs aux Services Financiers’’ (AGRISEF), produit dont il ignorait carrément l’existence.

‘’ A peine j’ai appris que le FNFI mettait en œuvre un produit qui pouvait m’aider à aller de l’avant dans l’exercice de mon activité que je me suis rendu auprès de Ucmecs, une microfinance partenaire du FNFI dans la région. C’est justement labà que les agents de crédits m’ont expliqué en intégralité ce qu’était ce produit et à qui il était destiné. A l’issue des explications, je me suis rendu compte que j’étais parfaitement éligible à ce produit et je me suis mis en ordre de batailles pour remplir toutes les exigences requises pour obtenir le crédit.’’

C’est justement la vocation du crédit AGRISEF du FNFI, soutenir les petits exploitants agricoles à démarrer ou consolider leurs activités agricoles.

‘’Apres avoir suivi tout le processus de formation et de mise au vert, j’ai alors débuté l’élevage de volailles comme vous pouvez le voir actuellement. Certes les débuts n’ont pas été facile, car il fallait mettre tout en place pour s’assurer que l’activité prospère, mais aujourd’hui avec assez de recul, et quad je vois le nombre de têtes de volailles que j’ai aujourd’hui je me dis que c’est un véritable pari gagné pour moi. En plus de cette activité d’élevage, je suis également producteur de soja. J’avoue que ces deux activités conjuguées me permettent véritablement de joindre les deux bouts, se subvenir à mes besoins ainsi qu’à ceux de ma famille. C’est pour moi l’occasion de remercier le FNFI pour toutes les opportunités qui nous sont offertes pour nous auto suffire.’’

KD

Laissez vos commentaires