Il y’a quelques mois, Monsieur KPONDJO Komla, chef cuisinier et promoteur du restaurant CORDON-BLEU sis au grand marché de Lomé éprouvait de nombreuses difficultés face aux restrictions imposées par la crise sanitaire liée au Covid 19 à pouvoir tirer son épingle du jeu. Tant les commandes au niveau de son restaurant se sont raréfiées et il était à court de moyens financiers pour relancer son activité. C’est justement pour soutenir les entreprises impactées par le Covid 19 que depuis août 2020, le FNFI a mis en place un dispositif afin de dynamiser les activités des entreprises éprouvées face au Covid 19. Dans ce nouveau numéro de votre rubrique Echos des bénéficiaires des produits FNFI, Togo Matin partage avec vous les témoignages du promoteur de restaurant Cordon Bleu…

Avec le ralentissement des activités de son restaurant depuis les restrictions liées au Covid 19, KPONDJO Komla indique avoir toujours cherché où trouver des sources de financements pour pouvoir relancer son activité. Pour ce cinquantenaire qui a toujours rêvé d’entreprendre dans le domaine culinaire, les activités avant le Covid 19 se passaient très bien : une clientèle de plus en plus nombreuse et des prestations de service pour les sociétés de la place…

 ‘’ Je suis dans le domaine de la restauration depuis plus de 30 ans. J’ai décidé implanter mon restaurant au cœur du grand marché de la ville, parce que ce secteur concentre assez d’activités commerciales et j’étais convaincu ainsi de pouvoir dégager un chiffre d’affaire important. Avant le COVID-19, j’arrivais à dégager assez de revenus et j’offrais des services diversifiés à ma clientèle. Je gagnais des marchés dans différentes institutions de la place, ce qui me permettais de payer les factures et d’apporter à chaque fois un plus à mon activité. Mais comme vous le savez, avec le Covid 19, les activités des entreprises se sont dégradées. Les activités commerciales n’avaient plus le même dynamisme et évidemment il y’a eu des impacts sur le secteur de la restauration. Les entreprises auprès desquelles nous avions gagné des marchés ont tout annulé à cause des restrictions de couvre-feu et de mesures barrières’’.

Dans le but de donner justement un coup de levier financier aux entreprises en difficultés à relancer leurs activités, le FNFI a mis en place un mécanisme de financement en faveur des PME. Peuvent être bénéficiaires, les micros et petites entreprises (MPE) intervenant dans les secteurs productifs notamment l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’artisanat, le commerce. Les entreprises éligibles doivent justifier d’un chiffre d’affaire annuel inférieur ou égal à vingt millions (20 000 000) de F CFA, déclaré dans la liasse fiscale (OTR). Le montant du crédit est lui de 10. 000 000 FCFA, soit 50% du chiffre d’affaire.

‘’ Une fois que j’ai entendu parler du Produit de Relance, je suis allé aux informations et j’ai disponibilisé tout ce qu’il fallait pour postuler. Et bien heureusement, mon dossier a été retenu et j’ai obtenu un financement de 1 800 000 FCFA. Avec ce financement, j’ai constitué un stock de boissons, j’ai renouvelé mes ustensiles de cuisine et gardé une partie que j’utilise comme fonds de roulement. J’ai également mis en place une stratégie pour attirer de nouveau ma clientèle. Je n’oublie pas qu’il s’agit d’un crédit et que je dois rembourser à la fin d’une période donnée. Et pour cela, je me dois de faire prospérer mes activités afin d’honorer mes engagements vis-à-vis du remboursement. De tout cœur, je remercie le FNFI ainsi que son partenaire Orabank qui mettent en œuvre ce mécanisme de financement pour nous soutenir en tant qu’entreprises. C’est vraiment une manière de nous soutenir et de nous encourager afin que chacun s’implique véritablement dans le développement national,’’ indique le promoteur visiblement soulagé.

KD

Laissez vos commentaires