FNFI

Le Secrétariat d’Etat auprès de la Présidence de la République chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel fait le bilan de ses actions

fnfi1

Lomé, le 18 Septembre 2018—Madame Mazamesso ASSIH, Secrétaire d’Etat à la Présidence de la République chargé de l’Inclusion Financière et du Secteur Informel a animé ce Mardi à Lomé un point de presse pour faire le point des interventions de son département.  Une quarantaine de patrons de presse ont pris part à cette conférence de presse. En rappel, le Secrétariat d’Etat a sous sa tutelle la Direction de la Promotion de la Finance Inclusive (DPFI), le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI) ainsi que le Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER).

A l’issue des quatre premières années d’opérationnalisation des mécanismes de financement inclusif au Togo à travers le « faire-faire », le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI), a apporté des réponses aux préoccupations aussi bien des Prestataires de Services Financiers (PSF) et aux populations exclues du système financier classique qu’aux mondes rural, agricole et populations jeunes. Conformément aux orientations stratégiques définies pour l’année 2018, le FNFI a poursuivi au cours du 1er semestre 2018 ses activités de mise à disposition de ressources financières, de bonification du taux d’intérêt, de couverture des risques liés aux crédits à des bénéficiaires vulnérables à travers de mécanismes d’assurance et de sécurisation, d’appuis institutionnels et de renforcement de capacités des acteurs.

A ce jour, les interventions du FNFI ont permis d’avoir les résultats suivants : 878 150 nouveaux bénéficiaires ont été touchés par AGRISEF, APSEF, AJSEF, PAS, PS et PAIFFV pour avec un montant total de crédits débloqués par les PSF de 45,7 milliards FCFA.  On note également 609 619 renouvellements de crédits pour un montant total débloqué par les PSF de 29,8 milliards de FCFA. Soit au total, 1 487 769 crédits octroyés (nouveaux + renouvellements) pour un montant total débloqué par les PSF de 75,5 milliards de FCFA) avec 67,4 milliards de FCFA de lignes de crédit mis à la disposition des PSF partenaires. Le taux moyen de remboursement des crédits FNFI est de 93% au 13 Septembre 2018. En termes de perspectives, le Fonds National de la Finance Inclusive doit migrer progressivement vers une autonomie financière.

La Direction de la Promotion de la Finance Inclusive (DPFI) s’est inscrit dans la continuité de l’élaboration de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière et du Processus Making Access to Financial Services Possibles (MAP) entamé depuis 2015. On note également la mise en place des cadres de concertations et de renforcement des capacités des organes de gouvernance des Prestataires de Services Financiers pour des services de meilleures qualités.

S’agissant de la Délégation à l’Organisation du Secteur Informel (DOSI), on note qu’un accent particulier a été mis sur la sensibilisation des acteurs du secteur informel. Par ailleurs, des outils d’accompagnement dédiés sont en cours de finalisation pour accompagner le secteur. Mais déjà, plusieurs initiatives de la DOSI ont permis d’accompagner les conducteurs de taxi motos dans la formation routière et dans l’obtention de leurs permis de conduire de motos. En termes de perspectives, il est question de se doter d’une stratégie nationale de formalisation du secteur informel.

Le Projet National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER) qui a rejoint le giron du Secrétariat d’Etat vise lui à contribuer au développement de l’entrepreneuriat rural, créateur d’emplois rémunérateurs et durables pour les jeunes au niveau local en visant spécifiquement à diversifier l’offre de services en matière d’appui financiers pour le développement de l’entreprenariat rural, améliorer l’offre de services en formation, appui conseil et accompagnement des prestataires privés et publics; et  d’augmenter la production des biens et services ainsi que le curricula de formations des Micros et Petites Entreprises Rurales (MPER). Les actions du Projet devront permettre entre autre la promotion ou la consolidation de 1 800 MPER et de créer 5 000 emplois directs. D’ores et déjà le PNPER a organisé en Aout 2018 à l’endroit des acteurs impliqués dans la mise en œuvre un atelier national d’orientation et d’appropriation du Projet.

Les actions du Secrétariat d’Etat permettent de mettre en place des mécanismes financiers destinés à favoriser ou accompagner l’inclusion financière au profit des populations vulnérables et de veiller à la cohérence des interventions de l’Etat en matière d’organisation et de pilotage du secteur informel, conforme à la vision et à la feuille de route confiée par SEM. le Président de la République au Secrétariat d’Etat.

Abréviations :

  • APSEF : Accès des Pauvres aux Services Financiers
  • AGRISEF : Accès des Agriculteurs aux Services Financiers
  • AJSEF : Accès des Jeunes aux Services Financiers
  • PAS : Produit d’Accompagnement Spécial
  • PS : Produit Saisonnier
  • PAIFFV : Projet d’Appui à l’Inclusion Financière des Femmes Vulnérables

 

Fermer le menu