Prestataire informatique, monsieur ZONVIDE Sena, est le responsable de l’entreprise NITCOM sise à Nukafu. Il intervient dans le domaine de l’informatique (prestation informatique et fournitures des matériels informatiques et technologiques). Face aux difficultés traversées par bon nombre d’entreprises pendant le Covid 19, le jeune promoteur se tourne vers le FNFI pour voir dans quelles conditions il pourrait obtenir un crédit pour dynamiser ses activités. Le numéro ‘’Echos des bénéficiaires des produits FNFI’’ de ce jour est consacré aux témoignages du promoteur de l’entreprise NITCOM qui actuellement, grâce au FNFI, a tous les moyens de relancer et dynamiser les activités de son entreprise.

Depuis août 2020, le FNFI et son partenaire ORABANK mettent en œuvre le Crédit de Relance destiné justement à donner un coup d’accélérateur aux entreprises dont les activités ont été impactées par le Covid 19. Et ce produit est venu à point nommé soulager les entreprises en ces périodes difficiles.

 ‘’Depuis l’avènement du Covid, mon entreprise est confrontée à des difficultés, notamment la mévente, l’annulation des activités de la plupart des sociétés qui avaient fait des commandes de dispositifs informatiques chez nous. Non seulement, nos clients fidèles ne venaient plus souvent, mais aussi il nous était difficile, voire impossible, d’aller en clientèle à la recherche de nouveaux clients. Face à cette dure situation, je me suis tourné vers le FNFI pour avoir plus d’informations, notamment sur le Crédit de Relance dont j’avais déjà vaguement entendu parler. J’ai été très satisfait de savoir que j’étais éligible au produit. C’est ainsi que j’ai constitué mon dossier afin de donner un coup d’accélérateur à mes activités.’’

Notre quarantenaire ayant reçu les instructions, a rempli les conditions nécessaires pour l’obtention du prêt. Son dossier ayant été validé au bout de quelques jours par le FNFI et ORABANK, il obtient un financement de 4 500 000 FCFA pour relancer son activité.

‘’C’est avec joie que quelques jours après le dépôt de mon dossier, j’ai été appelé pour signer la convention de financement. J’ai obtenu un financement de 4 500 000 FCFA qui doit me permettre non seulement de renouveler mon stock de matériel informatique, mais aussi d’investir dans une nouvelle branche d’activité qui est le e-commerce. Je travaille actuellement également sur une stratégie afin d’assurer l’évolution permanente de mes activités. J’ai retrouvé ma joie de vivre, car je sais qu’avec la stratégie que je vais mettre sur pieds, mes affaires vont reprendre véritablement.’’

Laissez vos commentaires