FNFI

A la rencontre de Adjo GOVIN, Bénéficiaire du Produit d’Accompagnement Spécial (PAS) du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI).

WhatsApp Image 2019-02-12 at 07.58.35

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, nous vous conduisons à Lomé, notamment dans le quartier Adakpamé pour partager avec vous les témoignages de Adjo GOVIN, Bénéficiaire du Produit d’Accompagnement Spécial (PAS).

Lomé, quartier Adakpamé, un des quartiers populaires de la ville. Assise dans une petite baraque faite de planches et de tôles, c’est en compagnie d’une cliente bien très fidèle venu s’approvisionner en huile d’arachide, que nous rencontrons Adjo GOVIN, la quarantaine.

Pour elle, les produits FNFI n’ont plus de secrets. Depuis 2016, notre interlocutrice dit être insérée dans le paysage financier grâce au FNFI. Elle nous avoue avoir été informée de l’existence du FNFI grâce aux nombreuses campagnes d’information menées par l’institution. Elle se rapproche alors d’une institution de Microfinance partenaire du FNFI, PADES Microfinance, et voit ainsi ses rêves devenir réalité.

‘’ Je me suis donc rendu après de PADES Microfinance pour me renseigner davantage sur les opportunités que j’avais de pouvoir contracter un microcrédit pur démarrer une activité génératrice de revenus. L’accueil ici était très chaleureux. L’agent de crédit qui avait pour mission de nous informer nous a reçu, nous a donné toutes les informations nécessaires et nous a même tracé la voie à suivre. Je suis reparti de l’institution de Microfinance plus que convaincu que les portes de l’inclusion financière m’étaient désormais ouvertes.’’

Dame Adjo GOVIN se met aussitôt à remplir toutes les conditions en vue de son éligibilité. Constitution du groupe solidaire de 4 personnes, formation en éducation financière, gestion de crédit, puis elle obtient une première tranche de crédit APSEF de 30.000 FCFA.

‘’ Apres toutes les étapes du processus, j’ai obtenu une première tranche de 30.000FCFA qui devait me permettre de démarrer une petite activité de vente de produits alimentaires usuels. Ensuite, j’ai obtenu une seconde tranche de 40.000 FCFA puis les deux dernières tranches de 50.000 FCFA chacune. Tous ces 4 cycles de crédit m’ont permis de renforcer mon activité avec la vente d’huile d’arachide et de diversifier la vente des produits alimentaires. Vous comprenez aisément que si j’ai obtenu tous les 4 cycles de crédit, c’est bien évidement parce que j’ai été en règles avec les remboursements’’.

 

Dame Adjo a vu son activité évoluer. Parti de rien pour être aujourd’hui sa propre patronne, notre interlocutrice ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Elle rêve grand, pour elle il faut trouver le moyen de passer à échelle son activité. Il faut par conséquent trouver d’autres sources de financements. Pourquoi ne pas retourner voir son Institution de Microfinance partenaire pour voir dans quelle conditions un nouveau prêt sera possible.

‘’ Je me suis rendu une fois de plus à PADES. Je les ai informés que je venais de boucler tous mes 4 cycles du crédit APSEF, et que j’étais en règle avec les remboursements. Mais que je voulais diversifier mon activité, en y ajoutant la commercialisation de céréales, j’avais pour cela besoin d’un coup de pouce financier additionnel. Les agents de crédit m’ont proposé de revenir le lendemain, et pour cause une session d’information était prévu ce jour pour le Produit d’Accompagnement Spécial du FNFI. Qu’en était-il vraiment de ce produit ? Aucune idée, j’ai pris congés de mes chers amis en leur promettant de faire partie de ceux qui viendraient assister à la séance du lendemain.’’

Et c’est bien justement à cette séance d’information consacrée au Produit d’Accompagnement Spécial que notre interlocutrice découvre que pour le FNFI, pas question d’abandonner les bénéficiaires FNFI en fin de cycle en si bon chemin. Plusieurs produits spécifiques destinés à les accompagner progressivement à devenir des adhérents des PSF ont été conçus et mis en œuvre depuis 2016. C’est le cas notamment du Produit d’Accompagnement Spécial, un produit de 100.000 FCFA pour les bénéficiaires fon de cycle APSEF et 130.000 FCFA pour ceux en fin de cycle AGRISEF, de quoi motiver davantage Adjo.

‘’ Je me suis dit que c’était vraiment ce qui m’était destiné. Je me suis totalement impliquée davantage et au bout de quelques semaines, j’ai obtenu le crédit de 100.000 FCFA. J’ai pu alors renforcer mon activité avec la vente de céréales (mais, riz, haricot…) Depuis lors, je suis plus contente et heureuse, car j’arrive à offrir une gamme variée de services à ma clientèle que je fidélise progressivement. C’est très agréable d’observer un client repartir de ton étalage avec sourire juste parce qu’il a pu trouver en intégralité ce qu’il cherchait. Le FNFI m’a permis véritablement de me lancer dans une activité génératrice de revenus et de posséder une autonomie financière. Et comme pour le produit APSEF, je n’aurais pas de difficultés pour le remboursement. C’est plus qu’un engagement pour moi de rembourser mon crédit, c’est un devoir moral, une obligation de voir d’autres personnes comme moi pouvoir également accéder à la chaine de financement. Et le message qui nous a été transmis lors de nos formations était clair, plus nous remboursons à temps les différents crédits que nous recevons, plus nous donnons des chances à d’autres personnes de pouvoir en profiter. Et c’est ainsi que grandit progressivement la chaine de l’inclusion financière dans notre pays.’’

KD

Fermer le menu