FNFI

Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI

1106

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, nous vous conduisons à Sokodé dans la région centrale à la rencontre de Zouréatou Nabila, Bénéficiaire du Produit ‘’ Accès des Pauvres aux Services Financiers’’ (APSEF). Pour elle, partager ses expériences et témoignages avec autrui permettra surement de faire tache d’huile. Reportage…

Nous sommes à Sokodé, Région Centrale. Ici dans le marché de Koma, l’utilité du micro-crédit même en milieu urbain garde tout son sens. Dans ce marché populaire de la ville, plusieurs personnes qui ont des activités régulières ou qui peuvent faire une activité régulière, et qui ont assez démontré leurs bonnes intentions de rembourser les crédits dans les délais ont reçu un coup de pouce financier des Institutions de Microfinance partenaires du FNFI pour démarrer ou consolider leurs activités génératrices de revenus. Ces IMF constituent pour ces milliers de personnes, leurs banques, c’est leur dernier rempart.

Assis au bord de son étalage de vente de céréales, Zouréatou Nabila ne peut s’empêcher de mesurer aujourd’hui la portée des crédits FNFI qu’elle a reçu. Pour elle, c’est une nouvelle page de son histoire qu’elle a écrit grâce au FNFI.

‘’Vous savez, nous vivons dans un monde où tout homme doit travailler dure fin de pouvoir joindre les deux bouts. Attendre tout de son mari ne fera pas épanouir votre foyer. Il faut que la femme également puisse faire une activité qui lui rapporte quelques revenus qui lui permette de soutenir son mari. C’est ainsi que j’ai toujours voulu faire le commerce de céréales, étant donné que je maitrisais déjà très bien les rouages de cette activité, vu qu’elle a été exercée par ma maman depuis des années.’’

Les témoignages de notre interlocutrice démontrent que les plus vulnérables peuvent également sortir de leur état de vulnérabilité pour peu qu’on leur accorde un léger coup de pouce financier, mais combien sont-ils à espérer obtenir le microcrédit, sans doute de plus en plus nombreux. Et justement la mission du FNFI est de rapprocher les services financiers de ces groupes vulnérables.

‘’ Je connaissais déjà l’existence du FNFI pour avoir déjà participé à plusieurs activités de sensibilisation des populations sur les contours des différents produits. Je me suis alors constituée en groupe solidaire et mes consœurs et moi sommes allées voir URCLEC, une Institution de Microfinance partenaire du FNFI dans la région centrale. Le processus n’a pas été long, constitution de groupe solidaire, formation puis obtention du crédit. J’ai eu une première tranche de crédit de 30.000FCFA, une seconde de 40.000 FCFA, une troisième de 50.000 F CFA et il y a deux semaines, j’ai obtenu ma dernière tranche également d’un montant de 50.000 FCFA. Mon activité de vente de céréales (mais, haricots, soja, petit mil…) est la somme des 4 cycles du crédit APSEF que j’ai reçu. Je me suis mis à mon propre compte, j’ai une activité stable qui me permet jour après jour de dégager des revenus et de pouvoir aider mon époux à prendre soin de notre petite famille. C’est aussi ça l’autonomisation de la femme.’’

Pour elle, ‘’ parvenir sans difficulté à prendre soin de soi et de sa famille est un élément fondamental du bonheur et de l’épanouissement de chacun dans sa société. Il est important de savoir que nous pouvons nous prendre en charge sans attendre l’aide de personne, et justement le FNFI nous en donne les moyens.’’

Voila qui est désormais clair dans les esprits de tous, l’Etat Togolais veut insérer toutes les personnes qui en expriment le besoin dans le paysage financier afin de les aider à sortir progressivement de leur état de pauvreté.

En définitive, il est clair et les résultats le démontrent que toutes les interventions du FNFI s’intègrent pleinement dans le Plan National de Développement (PND), notamment son axe 3 qui vise notamment le renforcement de tous les mécanismes d’inclusion afin de faire du togolais le premier acteur et le premier bénéficiaire du développement du pays

KD

Fermer le menu