Echos des bénéficiaires des produits FNFI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Impacter positivement la vie des bénéficiaires des différents produits du FNFI, c’est bien à cela que s’attèle depuis 2014 le Fonds National de la Finance Inclusive, dont l’objectif est de repousser les frontières de l’exclusion financière.

Des exemples de réussite des bénéficiaires, il y en a partout sur toute l’étendue du territoire national, comme ici dans la région maritime, notamment à Lomé, ou Céline DORKENOO a bénéficié du produit ‘’Accès des Jeunes aux Services Financiers’’ (AJSEF). ‘’J’ai eu vent du crédit AJSEF, et après avoir suivi toutes les étapes, notamment formation du groupe solidaire, formation technique et financière, j’ai pu obtenir un premier crédit de 300.000 F CFA. Ce crédit m’a permis à acheter en quantité des mèches, des tissages, un séchoir et un appareil pour pédicure et manicure. AJSEF m’a permis de renfoncer l’équipement de mon atelier et d’offrir à ma clientèle une diversité de prestations.’’

Céline reconnait que les bénéfices générés par son activité financée par le FNFI lui permettent d’assurer les besoins primaires de sa famille. ‘’ Aujourd’hui, je contribue aux cotés de mon époux à subvenir aux besoins de nos enfants, et c’est un vrai soulagement pour moi…’’

Le FNFI est donc un maillon essentiel de la lutte contre la pauvreté, car il permet à bon nombre de togolais d’avoir accès aux services financiers pour démarrer ou consolider une activité génératrice de revenus. Même les autorités locales reconnaissent la portée des produits FNFI dans leurs milieux.

‘’ Effectivement, il y a eu des changements dans le village depuis l’avènement du FNFI. Avec FNFI, les jeunes arrivent à exploiter nos superficies champêtres et ils ne sont plus dans l’obligation de faire des aventures pour avoir de quoi se prendre en charge. Le FNFI a contribué à arrêter totalement l’exode rural de nos vaillantes populations’’, indique visiblement très heureux DOUTI KANKORE, sous-chef de Piabliborgou, dans la Préfecture de Tandjoaré.

Les résultats positifs engrangés dans la mise en œuvre des produits FNFI font cas d’école sur le contient. Pour preuve, le Fonds du Microcrédit Rural du Burundi était venu partager les riches et nombreuses expériences du Togo en matière d’inclusion financière. Son pas a été emboité par une délégation du Ministère de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé du Mali, conduite par Alhassane Ibrahima Diall, Coordonnateur du Centre de Promotion et d’Appui des Systèmes Financiers Décentralisés (CPA/SFD).

En somme, le FNFI est la réponse du Gouvernement, sur les instructions du Chef de l’Etat, à l’exclusion financière qui touche une partie importante de la population togolaise et notamment les plus pauvres qui sont désormais mis sur le route du développement.

KD

Laissez vos commentaires