Echos des bénéficiaires des produits FNFI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

ABOUDOU Ado Félicité, revendeuse de sacs de friperie grâce au FNFI.

Atakpamé, dans la région des plateaux accueille une fois de plus la rubrique Echos des bénéficiaires des produits FNFI pour partager avec vous chers lecteurs les témoignages de Madame ABOUDOU Ado Félicité, la quarantaine, qui grâce au crédit Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) se retrouve aujourd’hui dans la commercialisation des sacs de friperie. Retour sur le parcours d’une dame qui aujourd’hui renforce son autonomie et épanouissement grâce a son courage et a sa détermination.

‘’ Depuis longtemps, j’ai toujours voulu voler de mes propres ailes pour pouvoir subvenir à mes besoins, j’ai voulu très tôt donc être indépendante en exerçant une activité génératrice de revenus qui puisse me permettre de pouvoir aller de l’avant. C’est ainsi qu’après avoir exercer quelques activités par ci par là, j’ai ressenti le besoin d’avoir un crédit plus adéquat qui puisse me permettre de faire une activité qui puisse me permettre de générer davantage de revenus. Ainsi donc, je suis allée me renseigner auprès de COOPEC ILEMA, une institution de microfinance partenaire du FNFI dans la région des plateaux et je leur ai expliqué que je ressentais le besoin d’avoir un crédit qui puisse me permettre de pouvoir me prendre en charge. Ils m’ont donc convié à une séance d’information au cours de laquelle les différentes conditionnalités des différents produits du FNFI nous ont été présentés. Après cette présentation, je me suis dit que j’étais le plus éligible au crédit APSEF, vu le genre d’activités que je voulais exercer. Je me suis alors pliée à toutes les exigences requises et à l’heure où vous parle j’ai obtenu successivement tous les cycles du crédit APSEF, un premier crédit de 30.000 FCFA, un second de 40.000 FCFA, et les deux autres crédits de 50.000 FCFA chacun. Ces différents crédits comme vous le voyez, m’ont permis de me lancer dans la commercialisation des sacs de friperie ici dans ce secteur très commercialisé de la ville d’Atakpamé. Vous savez que nous sommes dans une ville en constance évolution de la mode et toutes les femmes et jeunes filles veulent être à la mode, avec des sacs tendances, et moi c’est donc une panoplie de sacs de sortie pour femmes que je propose à ma clientèle.’’

Notre interlocutrice mesure aujourd’hui l’amélioration intervenue dans sa vie grâce au produit APSEF du FNFI, et pour elle pas question de s’arrêter en si bon chemin, il est donc question de mettre toutes les chances de son coté pour poursuivre sa croissance dans la chaine de l’inclusion financière.

‘’ Vu que j’ai honoré tous mes engagements vis-à-vis des remboursements de mes crédits, j’entends me renseigner sur les conditionnalités pour pouvoir avoir un crédit d’un montant plus élevé qui devra me permettre de renforcer mon activité. J’entends ajouter à ce que je fais déjà la vente de chaussures pour dames et enfants.’’

 

KD

Laissez vos commentaires