Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI

0212

Madame GLOKPO Ama, coiffeuse à Lomé grâce à l’appui financier du FNFI

Ce lundi, ‘’Echos des Bénéficiaires des Produits FNFI’’, vous conduit à Lomé, notamment dans le quartier Gbomamé, pour mettre sous les feux de la rampe les témoignages de Madame GLOKPO Ama. Grâce au FNFI, et notamment au produit AJSEF, notre interlocutrice exerce depuis quelques années le métier de ses rêves, la coiffure. En seulement quelques années d’exercice, cette trentenaire ne cache pas sa joie d’un bonheur et épanouissement retrouvés.

‘’ Il est très intéressant de pouvoir après tant d’efforts exercer le métier de ses rêves’’, c’est avec ces propos dignes d’une sagesse africaine que Ama nous accueille dans son salon de coiffure, un salon de 16 m2 bien aménagé, de quoi attirer une clientèle de plus en plus nombreuse selon elle. Après avoir suivi une formation en coiffure sanctionnée par un Certificat de Fin d’Apprentissage, c’est un sentiment de soulagement et de réussite qui l’anime à chaque fois qu’elle se retrouve dans son salon.

‘’ Le crédit AJSEF du FNFI que j’ai obtenu m’a permis de prendre mon envol. C’est en effet grâce à ce premier crédit que j’ai débuter mon installation, notamment la location de l’atelier et son équipement. C’est après tout le processus d’équipement que j’ai commencé à exercer. Et chose étonnante, je n’ai pas tardé à recevoir des clients, car comme on dit souvent quand tu fais bien ton travail, peu importe la distance, les gens se déplacerons toujours pour bénéficier de vos prestations. En moyenne, par jour, je peux recevoir une dizaine de clientes et qui repartent toujours satisfaites de mes prestations. Je me donne à fond pour fidéliser ma clientèle, car la concurrence est très rude et au moindre signe d’insatisfaction, les clientes iront voir ailleurs. Voilà pourquoi je me donne tous les moyens pour ne décevoir personne.’’

Etant à la fon du premier cycle du crédit, notre interlocutrice nous avoue n’avoir enregistré aucun problème en termes de remboursement, et en perspectives pour notre trentenaire, recevoir dans les plus brefs délais le second cycle de crédit pour renforcer son activité.

‘’Ma bonne organisation me permet actuellement de n’enregistrer aucune difficulté en termes de remboursement de crédit. D’ici quelques jours, j’aurai soldé mon premier cycle de crédit. Je compte tout de suite faire la demande pour obtenir la seconde tranche de crédit. Une fois ce crédit obtenu, je compte renforcer mon activité avec l’introduction des soins de manicure et pédicure. Je reste convaincu que la fusion des soins de cheveux et la pédicure manicure me permettront de renforcer mon autonomie. Mais pour l’heure, je peux vous affirmer que je suis très heureuse car le FNFI a renforcé mon pouvoir d’achat et mon autonomie.’’

KD