La Fédération des Bénéficiaires des Services Financiers en atelier à Kpalimé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Une soixantaine de membres  de la Fédération des Bénéficiaires des Services Financiers (FeBeSeF) venus de toutes les régions économiques du Togo sont repartis vendredi dernier de Kpalimé désormais mieux informé sur les produits du Fonds National de la Finance Inclusive, au terme d’un atelier de deux jours qui avait également pour objectifs de déterminer le rôle de la fédération dans la sensibilisation des populations sur le bon remboursement des crédits FNFI.

Cette rencontre à laquelle ont également pris part  les points focaux du ministère du développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes vise d’une part à renforcer les capacités des membres de la fédération  des bénéficiaires des services financiers sur leurs rôles dans le processus du FNFI et sur les différents produits du Fonds et d’autre part, à déterminer la contribution de la fédération dans la sensibilisation des nouveaux produits du FNFI notamment , l’AGRISEF (Accès des Agriculteurs aux Services Financiers) et l’AJSEF (Accès des Jeunes aux Services Financiers).

fnfi

Cette rencontre a permis également  aux participants d’utiliser le créneau de la fédération pour avoir la liste complète des villages et localités financés ou non sur l’ensemble du pays, afin d’approfondir l’inclusion financière et atteindre tous les villages, suivant le vœu du Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

La +FeBeSeF+ dont le bureau national — composé de 11 membres — installé officiellement le 17 avril dernier par le président de la République, regroupe l’ensemble des bénéficiaires des différents produits du FNFI.

Jeudi, la cérémonie d’ouverture a été présidée par le Préfet de Kloto, Dr Awou Ottéko Apédo, en présence du Directeur des Opérations et du Partenariat, Yves Manawe Gnaba.

  1. Anges Kétor (Directeur Général d’APIM-Togo) et Mme Kodza Afi Mawuéna (Présidente Nationale de la FeBeSeF) ont également assisté à la cérémonie.

Dans son allocution, le Préfet de Kloto a relevé la pertinence de l’objet de cet atelier : “Ce atelier vise la réduction de la pauvreté dans notre pays qui a suscité auprès de nos  hautes autorités notamment le Chef de l’Etat, la nécessité d’intensifier l’accès des plus pauvres aux microcrédits adaptés à des taux d’intérêts supportables. Ce qui représente le fondement même de la création du FNFI”.

Pour Dr Awou Ottéko Apédo, le FNFI et ses produits constituent l’un des maillons essentiels du processus qui permettra au Togo d’atteindre son émergence à l’horizon 2030. Il a remercié tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Togo dans ce processus pour son développement économique.

“Pour nous Institution de microfinance, il est important que les membres soient bien formés, et de leur formation dépendra la nature des opérations, de la collaboration avec les institutions de microfinance. Quand les membres sont bien formés, ils connaissent  leurs droits, mais surtout leurs devoirs. Le devoir le plus important pour nous institution de microfinance, c’est le remboursement des crédits”, a souligné Ange Kétor, Directeur de l’Association Professionnelle des Institutions de Microfinance.

Selon Yves Manawe Gnaba, la  FeBeSeF est une fédération des bénéficiaires qui a pour objectif de porter plus loin, les objectifs et les  services financiers du FNFI à des populations dans leurs localités.

“Cette rencontre a pour objectif de relayer l’information et de permettre aux populations qui ne sont pas encore touchées par les produits FNFI de l’être d’ici l’horizon 2015. Il faudrait surtout que cette fédération fasse le plaidoyer auprès des bénéficiaires du FNFI pour que le message de remboursement  puisse passer sans équivoque. Nous rappelons que les produits FNFI ne sont pas un cadeau du Chef de l’État ce sont des crédits qui peuvent être mis à la disposition de la population sans aucune difficulté. Donc il faut le rembourser et la fédération est le moyen adéquat pour pouvoir porter ce message à l’endroit de la population”, a-t-il précisé.

Les participants ont suivi au cours des deux jours d’atelier  des communications portant sur les objectifs du FNFI, les raisons de la création de la FeBeSeF , le rôle et mission des organes d’une association ou fédération dans le contexte de la loi 1901 et enfin un module sur “Comment faire pour que les produits du FNFI atteignent tous les villages”.

De retour de Kpalimé, SN, KD.

Laissez vos commentaires