Qualité des Opérations…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Les premiers responsables du Fonds National de la Finance Inclusive avec au devant madame le ministre de tutelle, Victoire Tomégah-Dogbé ainsi que les Directeurs Généraux des Institutions de Microfinance Partenaires du FNFI sont repartis lundi satisfaits à l’issue du bilan de la mise en œuvre des différents produits du FNFI sur le terrain. C’était à la faveur d’un atelier de présentation des résultats FNFI 2015 et planification des actions 2016.

Les résultats enregistrés par le FNFI au cours de l’année 2015 sont satisfaisants.

‘’Les produits AGRISEF et AJSEF ont connu de bonnes performances. AGRISEF a enregistré près de 80.000 bénéficiaires contre 60.000 initialement prévus. Le produit AJSEF a quant à lui enregistré plus de 8.000 bénéficiaires, contre des prévisions initiales de 20.000 jeunes à toucher. Ceci s’explique par la délicatesse du crédit jeune. Il faut noter qu’en 2015 les différentes interventions du FNFI ont porté sur la qualité’’, a indiqué Victoire Tomégah Dogbé, à l’ouverture des travaux.

Pour elle, ‘’ En 2015, le premier produit du FNFI, le produit APSEF s’est consolidé à travers la mise en place du 2ième, 3ième et 4 ième cycles de crédits ainsi que l’octroi de APSEF nouveau’’.

Avec ce bilan positif, des efforts restent encore à fournir afin que les localités qui ne sont pas encore touchées par les différents produits du Fonds puissent avoir accès au financement. Les Institutions de Microfinance ont au cours de l’atelier relevé les quelques difficultés qu’ils rencontrent dans la mise en œuvre des produits du FNFI. Une feuille de route à donc été adopté pour pallier de manière prompte ces difficultés pour de meilleures prestations.

‘’Comme perspectives pour l’année 2016, le FNFI doit consolider ses trois produits (APSEF, AGRISEF et AJSEF) et assurer une meilleure qualité de ses opérations sur le terrain. Nous lancerons également le programme assurance maladie pour tous les bénéficiaires des produits FNFI ainsi que le produit refinancement. Le produit refinancement sera destiné au financement de tous les bénéficiaires qui seront arrivés au terme de leurs cycles de crédits FNFI. Nous devons également cette année, nous assurer que les 400 villages qui n’ont pas été touchés l’année dernière le seront cette année. Car comme vous le savez, le souci du Gouvernement, c’est que tous les villages de notre pays soient touchés par les différents produits du FNFI’’, explique le ministre.

‘’Notre démarche est responsable et sociale pour remplir l’objectif premier de l’inclusion financière qui est celui de lutter contre la pauvreté.  In fine, notre objectif est de servir les intérêts des populations pauvres tout en assurant leur propre viabilité économique’’, a conclut Victoire Tomégah-Dogbé.

En rappel, les différents produits du FNFI doivent toucher cette année 380.000 nouvelles personnes. A l’horizon, 2018, 2 millions de togolais seront bénéficiaires des produits FNFI.

 

KD.

Laissez vos commentaires