Lancé seulement en Avril dernier,  le produit ‘’Accès des Pauvres aux Services Financiers’’ (APSEF), le tout premier produit du Fonds National de la Finance Inclusive  (FNFI) fait déjà tâche d’huile en raison de son impact positif sur le terrain. Nombre  de personnes vulnérables ont déjà eu accès à ce crédit pour entamer l’exercice de leurs activités génératrices de revenus et ont même entamé le remboursement de leur crédit.

A l ‘issue de la dernière étape de la tournée de soutien au démarrage de ce produit dans les préfectures de Kpendjal, Cinkassé, Tandjoaré, Oti, Kéran, Doufelgou, Dankpen, Bassar, Tchamba, Tchaoudjo, Binah et enfin dans la prefecture d’Assoli, plusieurs bénéficiaires du crédit APSEF ont fait des témognages, des témoignages émouvants qui démontrent combien si le crédit APSEF est bien géré peut considérablement améliorer le quotidien des populations vulnérables.

‘Je suis âgée de quarante ans et je réside à Ténéga dans la préfecture de Doufelgou. Je fais le commerce de graines de néré. J’ai marqué une pause dans l’exercice de mon activité, faute de moyens. Dès que j’ai appris les conditionnalités du produit APSEF, mes sœurs et moi nous nous sommes constituées rapidement en groupe solidaire et nous sommes allés voir l’institution de microfinance MEC-D. Nous avons reçu une formation en gestion de crédit et peu après nous avons eu droit au crédit. J’ai eu un montant de 30.000 FR et j’ai repris de plus belle mon commerce de graines de néré. Les recettes journalières sont assez intéressantes et avant la fin des  six prochains mois j’aurai déjà remboursé mon crédit ainsi que les 5% d’intérêt. Aujourd’hui je ne demande plus rien à personne car le crédit APSEF a donné une nouvelle orientation à ma vie’’, témoigne visiblement tres heureuse, Tadé Matiba invitant ses voisines à faire confiance à la finance inclusive.

En tournée de sensibilisation dans les 12 préfectures sus-mentionnées, la délégation du Fonds National de la Finance Inclusive, conduite par Victoire Tomégah-Dogbé, ministre en charge du développement à la base s’est réjouit de l’engouement autour du produit APSEF qui enregistre déjà des résultats très encourageants. ‘’Sur le terrain APSEF suscite un vrai engouement et un grand espoir chez les populations. Les demandeurs se font de plus en plus nombreux, les prestataires de services financiers de plus en plus actifs. Des groupes solidaires se forment à une vitesse étonnante, reçoivent une formation en éducation financière et perçoivent le crédit; d’autres encore attendent impatiemment leur tour’’ a précisé Victoire Tomégah-Dogbé avant d’ajouter qu’avec le FNFI, ‘’le microcrédit peut être désormais accessible à tous’’.

En rappel, le Produit APSEF est une initiative qui  vise à permettre l’accès d’ici à 2018 de 2 millions de togolais et togolaises pauvres aux services financiers de base (microcrédit, petite épargne, microassurance etc.) pour réaliser des activités génératrices de revenus, se soustraire des difficultés de la vie quotidienne et ainsi, améliorer leurs conditions de vie. Déjà pour cette année, le programme APSEF entend impacter 300.000 personnes.

Kevin Dassa.

Laissez vos commentaires