Echos des bénéficiaires des produits FNFI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

‘’ Le FNFI donne un coup de pouce financier aux jeunes et femmes dans le besoin’’, KPEKA Massa-abalo bénéficiaire AGRISEF installé à Atakpamé.

Atakpamé dans la région des plateaux est la ville où nous déposons ce jeudi, une fois de plus nos valises pour partager avec vous les témoignages d’un bénéficiaire du produit ‘’Accès des Agriculteurs aux Services Financiers’’ (AGRISEF) du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI). La trentaine, KPEKA Massa-abalo a fructifié le crédit AGRISEF d’un montant de 100.000 FCFA en exploitant une petite superficie de culture d’arachides. Retour sur le parcours de notre heureux bénéficiaire.

Dans la région des plateaux et notamment à Atakpamé, la ville aux sept collines, nombreux sont les jeunes vaillants qui ont obtenu le crédit AGRISEF pour démarrer ou consolider des activités agricoles. Parmi eux, KPEKA Massa-abalo qui se réjouis aujourd’hui du fait que le FNFI lui a permis de concrétiser son rêve qui était celui de cultiver les arachides.

‘’ Avoir une idée d’exercice d’une activité génératrice de revenus et ne pas avoir les moyens surtout financiers de pouvoir donner corps à son envie est une réalité à laquelle se retrouvent confrontés bon nombre de togolais. Et c’est justement pour briser ce goulot d’étranglement que plusieurs initiatives, à l’instar du FNFI existent afin de donner un coup de pouce financier aux jeunes et femmes dans le besoin. C’est ainsi que lorsque j’ai assez muri mon idée d’exploitation de champ d’arachides, et vu que j’avais déjà une superficie cultivable, je me suis simplement rapproché de COOPEC ILLEMA qui est une microfinance partenaire du FNFI dans la région des plateaux. C’est justement un des agents de crédit qui m’a donc informé que le produit AGRISEF était justement destiné à nous jeunes agriculteurs qui voulons nous lancer dans l’exploitation agricole. Et c’est en ce moment que je me suis dit que je devais saisir ma chance pour tenter d’obtenir le crédit tant attendu’’.

Et justement le FNFI dans son partenariat avec les 26 Prestataires de Services Financiers partenaires ont facilité le processus d’octroi de microcrédit afin de permettre aux personnes de bonnes foi qui en font la demande de pouvoir obtenir le microcrédit dans les délais.

‘’ Une fois que je me sui donné toutes les chances de pouvoir obtenir le microcrédit, j’ai alors commencé à remplir une à une toutes les conditions exigées pour obtenir le crédit. Constitution d’un groupe solidaire, formation technique et axée sur la gestion financière puis enfin octroi de microcrédit. J’ai alors obtenu une première tranche de 100.000FCFA qui m’a permis de pouvoir acheter les kits d’outillage, les intrants et les semences. Et c’est donc le résultat que vous voyez après seulement quelques mois de fructification du crédit. Avec la superficie que j’ai exploitée, je compte à terme obtenir plusieurs sacs d’arachides que je vendrai non seulement en gros mais aussi en détails. Je reste convaincu que je dégagerai assez de revenus pour faire face à mon quotidien et à celui de ma famille. Pour l’heure, je suis très épanoui car le FNFI m’a donc permis de réaliser mon rêve et de m’épanouir jour après jours.’’

KD

 

Laissez vos commentaires