Echos des bénéficiaires des Produits FNFI

2410

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’Echos des bénéficiaires des Produits FNFI’’, votre journal Togo Matin vous conduit dans la région de la Kara pour mettre sous les feux de la rampe les témoignages de TEBIE Pawliniyé, bénéficiaire du produit ‘’Accès des Jeunes aux Services Financiers’’ (AJSEF) du FNFI. Ses témoignages démontrent le bonheur d’un trentenaire fier d’avoir gagné le pari de son devenir. Reportage…

La région de la Kara, 420 km au nord de Lomé, enregistre également des milliers de bénéficiaires des différents produits FNFI. Au nombre des bénéficiaires du Produit ‘’Accès des Jeunes aux Services Financiers’’ (AJSEF) dans la région, TEBIE Pawliniyé. Dans son usine de fabrication de savon, ce jeune entrepreneur partage avec joie son expérience. ‘’Apres ma formation en fabrication de savons, je manquais cruellement de moyens pour ouvrir un atelier et poursuivre mes activités. C’est ainsi qu’une amie m’a parlé du FNFI et m’a conseillé de me constituer en groupe solidaire avec mes ainés et de me rendre auprès de CEF MF, une institution de microfinance partenaire du FNFI dans la région. Le groupe solidaire de 4 membres formé, après des séances de formation en création de micro entreprises et notamment en gestion de crédit, j’ai obtenu une première tranche de crédit AJSEF d’un montant de 300.000 FCFA. Avec ce montant, j’ai ouvert un mon usine de fabrication de savon antiseptique jaune et du savon liquide’’, nous confie le jeune homme, la trentaine, avec un large sourire, fier d’avoir gagné le pari de son devenir.

Quand on aborde la question des remboursements du crédit qu’il a reçu, c’est également avec un ton rassurant qu’il nous répond : ‘’ J’ai bien compris le message que passe en boucle le FNFI et ses institutions de microfinance partenaires. Le crédit AJSEF est un crédit en deux cycles et l’accès au second cycle est conditionné par le remboursement harmonieux du premier. Je suis en règle dans mes remboursements et très bientôt je finirai et surtout je suis dans l’espoir d’avoir accès au second cycle pour consolider mon entreprise. Quand je parle de consolidation, je parle notamment de la diversification de mes activités. J’entends également investir dans la fabrication d’un autre savon fait à base de beurre de karité. Comme vous le savez, le beurre de karité a une très grande vertu dans nos sociétés africaines traditionnelles.’’

Notre interlocuteur est conscient que les bénéfices générés par son activité lui permettent de se prendre et d’assumer les besoins primaires de sa famille.

‘’ Je ne dis pas que j’arrive à dégager des millions de mon activité mais les bénéfices que je génère me permettent au mieux de subvenir aux besoins de ma famille. J’arrive sans trop de difficultés à assurer l’éducation et la santé de ma famille.’’

En somme, le FNFI est la réponse du Gouvernement, sur les instructions du Chef de l’Etat, à l’exclusion financière qui touche une partie importante de la population togolaise et notamment les plus pauvres qui sont désormais mis sur la route du développement.

KD