‘’ Grâce au FNFI, j’ai débuté mon processus d’autonomisation, AMEGBEZO Kafui, vendeuse de produits d’alimentation générale à Atakpamé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Dans ce nouveau numéro de votre rubrique ‘’Echos des bénéficiaires des produits FNFI’’, nous vous conduisons à atakpamé pour mettre sous les feux de la rampe les témoignages de madame AMEGBEZO Kafui qui grâce au crédit Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) a pu démarrer une activité génératrice de revenus qui renforce jour après jour son autonomie. Reportage…

 Atakpamé, quartier Agbonou. C’est ici dans ce quartier populaire de la ville aux sept collines que Kafui vit avec sa famille depuis de nombreuses années. Voulant à tout prix exercer une activité génératrice de revenus pour soutenir son époux dans la prise en charge des besoins de la famille, elle se rend il Ya deux ans auprès de COOPEC ILEMA, une microfinance partenaire du FNFI dans la région pour se renseigner davantage sur les conditions d’accès aux produits FNFI. Elle participera alors à plusieurs séances d’informations qui lui ont permis de se rendre compte qu’elle est éligible au crédit APSEF.

‘’ Apres avoir assez entendu parler du FNFI, j’ai décidé de voir dans quelles conditions je pouvais moi aussi intégrer le paysage financier. C’est donc après plusieurs séances d’informations sur le FNFI que je me suis rendu compte que j’étais éligible au crédit APSEF. Il m’a juste fallu me constituer en groupe solidaire avec quelques aînées du quartier, suivre tout le processus nécessaire et nous avons eu droit au crédit APSEF. Après avoir pris successivement 30.000, 40.000 et 50.000 FCFA, je suis actuellement à la dernière tranche du crédit d’un montant de 60.000 FCFA. Comme vous voyez, ces différents crédits m’ont permis de tenir cette petite baraque d’alimentation générale. Les revenus que je dégage quotidiennement me permette de rembourser mais aussi d’épargner afin de faire face aux priorités de la vie’’.

Notre interlocutrice ayant pris conscience du coup de pouce financier que lui a accordé le FNFI, elle nourrit déjà de grandes ambitions de voir son commerce se renforcer, elle espère rembourser assez rapidement le dernier cycle de son crédit afin d’obtenir un crédit plus conséquent.

‘’ Mon rêve est de devenir une grande entrepreneure modèle qui pourra servir de repère aux jeunes de ma localité. Je souhaite devenir une grande commerçante de pagnes de renom, qui vendra non seulement en détail mais aussi en gros. J’ai appris que le FNFI met également en œuvre le produit Nkodédé, destiné aux bénéficiaires fins de cycles des produits qui ont remboursé. Etant donné que je suis un bon élève en termes de remboursements des crédits, je compte une fois mon dernier cycle de crédit remboursé faire la demande afin d’obtenir le crédit Nkodédé. Ceci me permettra de renforcer mon activité de vente de produits d’alimentation générale mais aussi de débuter mon commerce de pagnes ici dans la ville d’Atakpamé.’’

Kafui ne cache pas que depuis sa rencontre avec le FNFI, elle s’épanouit jour après jour, et pour elle c’est seulement de cette façon qu’elle renforcera son autonomie.

‘’ Grâce au FNFI j’ai débuté mon processus d’autonomisation et j’invite toutes les personnes qui hésitent encore à se lancer dans ce même processus comme nous de nous rejoindre afin que nous prenions tous ensemble, à bras le corps, notre épanouissement.’’

KD

Laissez vos commentaires