Grâce au FNFI, je dégage non seulement des revenus mais aussi je renforce mon pouvoir d’achat…’’, Roukéyatou Mohammed, bénéficiaire FNFI et commerçante à Lomé

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Notre rubrique Promotion des bénéficiaires des produits FNFI de ce jour met sous les feux de la rampe les témoignages d’une bénéficiaire de la quarantaine environ. Convaincue que son autonomie financière dépend du commerce, activité qu’elle a toujours rêvée d’exercer depuis des années, Roukéyatou Mohammed, se laisse tenter par l’aventure du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI). Du crédit APSEF au Produit d’Accompagnement Spécial, Roukéyatou peut être comptée parmi les commerçantes confirmées de notre pays. Reportage….

Du haut de son étalage de vente de bricoles et sous-vêtements pour femmes au marché d’agoè assiyéyé à Lomé, Roukéyatou Mohammed se dit aujourd’hui être autonome grâce à la capacité nouvelle que lui a donné le FNFI d’exercer une activité génératrice de revenus qui lui permet de prendre soin de sa famille. Autrefois sans une activité porteuse fixe, Roukéyata tente il y a quelques années l’expérience porteuse du FNFI, une expérience qui lui ouvre les portes du microcrédit qu’elle fructifie de la plus belle des manières.

‘’Quand je décide de faire partie du portefeuille du FNFI, c’était avec assez de détermination car j’avais déjà assez de mes connaissances qui avaient déjà en profiter. Quand je me rends auprès de COOPECFI, un PSF partenaire du FNFI, je suis très bien renseignée et je me rends aisément compte que le crédit APSEF était le mieux adapté pour mes petites activités à l’époque. Les différents cycles de crédits de 30.000, 40.000, 50.000 et 60.000 que j’ai obtenu successivement m’ont permis de débuter cette activité que voici, une activité renforcée par un crédit de 100.000FCFA au titre du Produit d’Accompagnement Spécial. Comme vous le voyez actuellement, je vends des petites bricoles, des sous-vêtements pour femmes, des chaussures pour femmes…C’est une activité que j’aime bien, car non seulement je dégage des revenus quotidiennement mais aussi elle renforce mon pouvoir d’achat…’’

Les témoignages de Roukéyatou illustrent bien à quels points de nombreuses initiatives nationales peuvent permettre à ceux qui le souhaitent de démarrer ou de consolider une activité génératrice de revenus, et le FNFI avec ses prestataires de services financiers s’y atèle depuis des années.

KD

Laissez vos commentaires