Les bénéficiaires des différents produits du FNFI se constituent en fédération

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé a procédé vendredi 17 Avril dernier à Dapaong à l’installation officielle du bureau national de la Fédération Nationale des Bénéficiaires des Services Financiers (FeBe-SeF). Un bureau national de 11 membres avec à sa tête Mme KODZA Afi Mawuénam.

La Fédération regroupe donc l’ensemble des bénéficiaires des différents produits du Fonds National de la Finance Inclusive. L’idée de la mise en place de cette fédération vient des bénéficiaires eux même qui ont éprouvé le besoin de se mettre ensemble, de s’organiser afin de bénéficier d’un statut juridique.

Les objectifs de la fédération peuvent se résumer comme suit :

  • Cadre de partage d’expériences,
  • Vulgarisation des bonnes pratiques de gestion de crédit et d’AGR,
  • Coaching des non bénéficiaires par les bénéficiaires,
  • Information, éducation et communication,
  • Aider le FNFI à renforcer ses appuis à l’endroit des bénéficiaires,
  • Œuvrer à l’accroissement du taux de pénétration des produits du FNFI,
  • Contribuer à la pérennisation du FNFI.

En procédant à l’installation officielle du bureau national, le Chef de l’Etat a rappelé que la fédération constitue un maillon essentiel dans la chaine de la finance inclusive dans notre pays, car elle permettra de fédérer les énergies de tous les bénéficiaires des services financiers offerts par le FNFI.

Pour mémoire, depuis son lancement en Janvier 2014, le Fonds National de la Finance Inclusive a développé et mis en service trois produits notamment ‘’Accès des Pauvres aux Services Financiers’’ (APSEF), ‘’Accès des Agriculteurs aux Services Financiers’’ (AGRISEF) et ‘’Accès des Jeunes aux Services Financiers’’ (AJSEF).

 

 

 

Voici en intégralité le discours prononcé par Mme KODZA Afi Mawuenam, Présidente du bureau national à l’occasion de la cérémonie.

‘’Excellence Monsieur le Président de la République

Distinguées autorités à divers niveaux et personnalités

Mesdames et messieurs les membres de la fédération nationale des bénéficiaires de services financiers (Fébé SeF)

 

C’est pour moi une grande joie de prendre la parole devant vous ce matin pour dire combien grande est notre reconnaissance envers le Président de la République pour ses multiples bienfaits à notre endroit. Le chemin que nous avons parcouru est long. Il n’a pas été facile pour nous de braver les difficultés de la vie, les humiliations sociales y compris dans nos foyers. Certains jours nous nous réveillions sans 25 F CFA dans notre bourse pour nourrir nos enfants, ou faire face à leur scolarité, encore moins payer des soins de santé élémentaires.
Mais aujourd’hui grâce à vous, nous sommes plus de 350 000 Togolaises et Togolais à bénéficier des micro crédits du FNFI nous permettant de mener des activités génératrices de revenu afin de nous aider à faire face aux besoins essentiels de nos familles.

Si nous pouvons nous tenir fièrement et toutes pimpantes devant vous aujourd’hui, c’est à mettre à votre actif, Excellence monsieur le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé. Dès le départ, vous avez fixé des objectifs clairs au FNFI : aider les couches défavorisées de notre pays à sortir de la pauvreté, permettre surtout à nous les femmes de bénéficier de concours financiers pour nos petits commerces et autres activités lucratives.
Excellence Monsieur le Président de la République, en portant haut la parole de celles et ceux qui m’ont faite l’honneur de m’élire présidente, l’émotion me gagne pour vous témoigner toute notre gratitude pour avoir accepté de parrainer notre initiative de ce jour malgré votre calendrier très chargé en ce moment.

En effet nous avons compris très tôt par nous mêmes, que pour mieux œuvrer à la pérennisation de notre bijou FNFI, nous devons unir nos efforts, toutes et tous les bénéficiaires derrière le FNFI et les prestataires de services financiers qui nous accompagnent dans notre développement quotidien. Notre fédération qui est un réseau des bénéficiaires de type pyramidal, a été constituée par nous mêmes, par élection de la base au sommet. Nous avons élu des comités de villages, puis de cantons, ensuite des bureaux de préfectures , puis de régions. Et enfin un bureau national de 11 membres.
Notre objectif principal est de partager nos expériences entre nous et autour de nous, partager les bonnes pratiques pour éviter les écueils, échanger sur notre avenir afin que le FNFI soit toujours pris en compte dans les budgets nationaux de notre pays aujourd’hui et demain.

De tous les coins du pays, des cantons aux préfectures, en passant par les villages, au nom de tous les bénéficiaires, je voudrais dire un grand merci aux autorités togolaises qui ont mis tout en œuvre pour la mise en œuvre du projet FNFI.
Excellence Monsieur le Président de la République, permettez-moi de rappeler ici vos propres mots lors de votre adresse à la nation en janvier dernier. Vous disiez à juste titre : « En janvier 2014, nous lancions avec beaucoup d’espoir, le Fonds national de la finance inclusive.” Fin de citation. Dieu merci, nos attentes n’ont pas été déçues. Les signes d’adhésion de nos populations à son programme-phare APSEF et ceux que vous venez de lancer AGRISEF et AJSEF sont des plus encourageants.

Pour l’année 2015, le FNFI et les prestataires de services financiers ont franchi un nouveau cap, avec la mise sur le marché de deux nouveaux produits. Ces nouveaux produits permettent déjà de prendre en compte les besoins spécifiques de deux cibles majeures de la politique d’inclusion financière du Gouvernement. Il s’agit des agriculteurs et de la jeunesse.

Confinés dans les milieux ruraux défavorisés, les agriculteurs ont besoin que la finance inclusive s’adapte à leurs besoins particuliers.

 

Distingués invités, chers collègues, la mise en place de la fédération des bénéficiaires des services financiers a pour buts essentiels :

▪ Vulgariser les bonnes pratiques de gestion de crédit (dont la participation aux formations et les remboursements à bonne date en sont les principaux ) ;

▪ l’assistance aux non bénéficiaires en vue de les aider dans la procédure;

▪ Informer, éduquer et communiquer en partenariat avec les PSF

▪ Aider le FNFI et les PSF à renforcer leurs appuis à l’endroit des bénéficiaires

▪ Œuvrer à l’accroissement du taux de pénétration des produits du FNFI dans tous les villages

▪ Et enfin, contribuer à la pérennisation des produits actuels et à venir du FNFI.
En adoptant notre slogan, Solidarité – Progrès, nous ne devons jamais perdre de vue que c’est justement en faveur de la solidarité que cette initiative a été lancée en faisant échos à la solidarité nationale agissante qui a poussé notre cher Président à penser autant à nous. Nous devons rester solidaires et soudés autour des idéaux du FNFI et du Chef de l’Etat qui fait beaucoup pour nous les femmes. Les micro crédits c’est pour nous, la Césarienne subventionnée c’est pour nous, les marchés construits c’est pour nous, l’école primaire gratuite et les cantines scolaires c’est encore pour nous car nos maris ont souvent plusieurs femmes et la plupart du temps il appartient à chaque femme de se battre pour l’avenir de ses enfants .

Mesdames et messieurs,

L’installation solennelle de la Fédération nationale des Bénéficiaires des Services Financiers qui se déroulera dans quelques instants est la preuve que la lutte contre la pauvreté est vraiment en marche au Togo grâce à vous monsieur le Président de la République.

Excellence monsieur le président de la République, en entendant d’avoir l’honneur d’être installée tout à l’heure dans mes fonctions par votre haute autorité, je voudrais saisir cette importante occasion qui nous est offerte pour commencer déjà la mission pour laquelle mes paires m’ont fait confiance. Beaucoup parmi nous, tout en reconnaissant l’impact incontestable des 30 000 F dans leurs vies quotidiennes, souhaiteraient que vous étudiez la possibilité de revoir ce montant quelque peu à la hausse et elles vous promettent de bien rembourser. En tout cas notre réseau y veillera. Comptez sur nous. Par ailleurs elle m’ont chargée de vous souffler qu’une politique de souscription d’une assurance maladie en plus de l’actuelle assurance décès qui accompagne le crédit, nous serait d’une grande utilité. Elle permettra de préserver notre capital en cas de maladie. Nous avons donc intérêt à ce que vous soyiez réélu afin que nos vœux se réalisent.
C’est sur cette note d’espoir que je demande de prier avec nous, Dieu le Créateur, de continuer à éclairer et soutenir les efforts de notre bienfaiteur afin qu’il poursuive sa noble mission et continue de penser à nous.
Vive la Fébé SeF

Vive l’APIM

Vive le FNFI

Vive le Togo!

Je vous remercie.

Laissez vos commentaires