SIMEDO Trowonou, producteur de Bissap grâce au produit AGRISEF

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Alors que l’agriculture constitue une source importante de revenus et d’emplois pour les africains, il est rare de trouver un jeune instruit qui se livre à l’agriculture rurale. Mais, SIMEDO Trowonou, Cultivateur à bédjémé Tabligbo a défié cette norme et gère avec succès un domaine agricole. Né dans une famille d’agriculteurs, il a développé un intérêt pour l’agriculture dès le plus jeune âge. Après le BAC, il se lance dans le domaine, fonde sa petite famille qu’il nourrit avec les productions vivrières de son champ. Mais, pour s’en sortir dans la vie et surtout offrir un bon avenir à ses enfants, Trowonou n’avait autres choix que de passer d’une agriculture de substance à une activité économiquement rentable. Objectif atteint depuis 4 ans grâce au produit AGRISEF du FNFI. Retour sur l’histoire de SIMEDO Trowonou

Les agricultures familiales ont un rôle majeur à jouer dans le développement des pays du Sud mais les contraintes à leur développement restent importantes. Pourtant, au Togo, grâce à des projets, programmes et produits financiers innovants et adaptés mis en place par le gouvernement, les agricultures familiales se transforment, s’équipent, intègrent des productions à plus haute valeur ajoutée, s’insèrent dans une diversité de marchés et de filières, consolident leurs organisations économiques et renforcent leur participation à l’économie nationale.

C’est ainsi que depuis son lancement en Mars 2015, le produit ‘’Accès des Agriculteurs aux Services Financiers’’ (AGRISEF) du FNFI fait de nombreux bénéficiaires qui démarrent ou consolident leurs activités agricoles. Dans toutes les régions, l’impact induit par le produit AGRISEF sur le quotidien de nos milliers d’agriculteurs est plus qu’édifiant.

Avant d’entendre parler pour la première fois du FNFI en fin 2016, Trowonou cultivait essentiellement des céréales destinées à la consommation familiale. Son désir de transformation ne s’est pas vite réalisée faute de moyens financiers. « Quand mon aimé a commencé fréquenter, j’ai senti le besoin de faire l’agriculture, une activité génératrice de revenus pour ma famille », se souvient-il.  En effet, pour se transformer, les agricultures ont besoin d’investir et souvent n’y parviennent pas, faute de ressources propres suffisantes, d’accéder à des services financiers adaptés : crédit, épargne, assurances.

Son aventure avec le FNFI, dit-il, a commencé « quand un ami est venu me rendre visite et après avoir vu le grand domaine agricole que j’avais, il m’a suggéré d’aller voir le FNFI pour avoir du financement ».  Quelques semaines plus tard, il mène effectivement les démarches nécessaires et obtient le produit AGRISEF. « Ce fut le moment décisif de mon existence », nous confie Trowonou. Et il ajoute : « C’est avec le produit AGRISEF, que j’ai débuté la culture du Bissap (Oreille de Guinée) ». Non seulement la culture du Bissap est rentable pour Trowonou parce qu’il a avoué que sa famille est désormais à l’abri du besoin, mais il emploie également à temps partiel des jeunes de son CANTON qui l’aident à travailler son champ.

Pour Trowonou, le voyage vers l’impact social vient de commencer et il encourage les autres qui ont choisi l’agriculture à ne pas renoncer.  « quelle que soit la durée de la route, si vous continuez à persévérer, tout va bien se passer. Allez vers le FNFI, il y a le produit AGRISEF qui est là pour nous » lance-t-il avec fierté. Prochaine étape pour Trowonou, avoir le produit Nkodédé pour étendre sa production. Car récemment, il a essayé d’obtenir du chez des usuriers, les taux d’intérêt proposés sont souvent difficilement compatibles avec le niveau de rentabilité des activités agricoles familiales. « Nous avons besoin que l’offre de services financiers soit adaptée à la nature des besoins de financement de nous agriculteurs familiaux. C’est ce que nous avons avec le produit AGRISEF. J’espère que j’aurai prochainement Nkodédé ».

Laissez vos commentaires